La vitesse devient un facteur de positionnement

La grande nouveauté 2010 pour le référencement, annoncée depuis plusieurs mois, est maintenant une réalité !

Vous avez déjà entendu dire que Google était obsédé par la vitesse, pour ces propres produits mais également pour le web en général. Le neuf avril 2010, sur son blog, Google annonçait donc l’inclusion de « site speed » (vitesse du site) comme l’un des environs 200 critères de positionnement de son algorithme. Site Speed est un indicateur reflétant la vitesse de réponse d’un site web aux requêtes web.

Accroître la vitesse d’un site est important, pas seulement pour leur propriétaire, mais pour tous les utilisateurs d’internet. Un site rapide est plus agréable pour les visiteurs et des études, menées par Google, démontrent que plus un site est lent, moins les visiteurs passent de temps à le parcourir. Les sites rapides ne font pas que seulement améliorer le surf des visiteurs, des données récentes montrent également qu’un site rapide réduit les coûts globaux de connexion, notamment sur les plates-formes utilisant des connexions du type UTMS, 3g, etc.

Google utilise diverse source pour déterminer la vitesse relative d’un site par rapport aux autres. Voici une liste d’outils gratuits que vous pouvez utiliser pour évaluer la vitesse de votre site :

PageSpeed : add-on open source pour Firefox/Firebug qui évalue les performances de pages web et qui fournit également des suggestions d’améliorations.
YSlow : outil gratuit de Yahoo, qui peut également être intégré à Firefox/Firebug.
WebPagetest : donne des statistiques de performance ainsi qu’une liste d’optimisations possibles.
– Google Webmaster Tools > Lab > Site Performance qui indique la vitesse de votre site telle quelle est perçue à travers le monde
– de nombreux autres outils sont disponibles dans Google code.

Google déclare que Pagespeed étant un nouvel élément de son algorithme, il ne pèse pas aussi lourd que la pertinence d’une page pour le positionnement. Néanmoins, actuellement, un peu plus de 1 % des requêtes sur Google sont influencées par ce nouveau paramètre. À ce jour, seules les recherches en anglais sur Google.com sont concernées.
Si les résultats sont concluants, ne doutons pas que ce nouvel élément qui pèse sur le positionnement d’une page dans les résultats de Google sera rapidement étendu à toutes les régions et à toutes les langues.
La preuve en est que Google encourage tous les webmaster à s’intéresser à la vitesse de leur site sans plus attendre…

Nous voilà prévenus !

Laissez nous un commentaire ou posez votre question

Current day month ye@r *