Faire cohabiter les versions clasique et mobile de votre site

Si vous disposez d’un site Internet avec une version standard et une version pour mobile, il y a deux situations que vous désirez éviter: a) qu’un utilisateur avec un ordinateur trouve votre site pour mobile, et b) qu’un utilisateur trouve votre site standard depuis son mobile. Pour faire face à ces situations, nous allons suivre les conseils de Jun Mukai, Software Engineer, du Mobile Search Team de Google.

1.- Envoyer les utilisateurs vers la version adéquate.

a) Si un utilisateur, ou un robot d’indexation (comme “Googlebot-Mobile”) trouve la version standard d’une URL de votre site, on peut faire une redirection vers l’URL “mobile” équivalente. Attention il n’est pas recommandable de faire juste une redirection vers la page d’accueil du site pour mobiles car cela génère une expérience négative chez les utilisateurs, et peut être considéré comme une tentative d’amélioration “artificiel” du référencement.

b) Dans le cas contraire, où un utilisateur avec un ordinateur tombe sur le site pour mobiles, il n’est pas nécessaire de faire un redirection. Par contre il est convenable d’ajouter un lien vers la version standard, si celle-ci est plus complète ou  propose davantage de fonctionnalités.

2.- Fournir un contenu différent en fonction du User-Agent

Dans ce cas il n’y pas de redirection. Les versions standard et mobiles sont accessibles depuis la même URL. En détectant le user-agent, on fourni une ou autre version du contenu.

Il y a quand même un risque si ce système n’est pas configuré correctement. Si vous fournissez un contenu aux utilisateurs et un autre à “Googlebot-Mobile” vous risquez de faire du cloacking, et faire blacklister votre site. Plus précisément, Google va indexer votre version standard avec “Googlebot”, et la version mobile avec “Googlebot-Mobile”. Une bonne configuration passe par offrir aux utilisateurs d’ordinateurs la même version que vous proposez à “Googlebot”, et à ceux qui se servent d’un mobile celle qu’indexera “Googlebot-Mobile”.

Mukai nous donne un exemple qui est considéré comme du cloaking même si dans la plupart des cas n’est pas intentionnel:
Imaginez que vous donnez aux navigateurs classiques le message “SVP accédez au site depuis votre mobile”. Mais si vous n’avez pas pris la précaution d’envoyer le même contenu à “Googlebot”, et que celu-ci accède par contre au même contenu que “Googlebot-Mobile”, nous serions dans un cas de cloacking.

Plus d’informations sur le blog pour webmasters de Google.

Tags:

Les commentaires sont fermés.