Quelle est la meilleure technique de link building ?

Beaucoup de choses ont été dites concernant le link building et le plus important est certainement que toute manipulation de liens peut conduire à une pénalisation de votre site dans les SERP. Toutefois, mes conclusions suggèrent quelque chose de différent.

Pour éclaircir les choses, la majorité des référenceurs conseillent fortement, moi également, de rester dans un profil naturel de link building.

Profil naturel de lien

Une expérience récente dans le link building va totalement à l’encontre de cette théorie et suggère que les liens qui apparaissent en masse (très grand nombre), dans un laps de temps très court auraient un meilleur impact sur le positionnement que les liens apparaissant au fil du temps et de façon régulière.

J’ai vu ce cas sur plusieurs sites de clients et j’ai décidé de faire un petit test pour vérifier ces éléments. Voici la procédure :

–  deux sites Web ;
–  deux pages internes optimisés pour le même mot-clé ;
–  dix backlinks en provenance des mêmes blogues pour chacun des sites.

J’ai utilisé dix blogues m’appartenant pour y écrire un billet pour chaque site sur chaque blogue. Les billets étaient similaires et avaient tous les mêmes liens avec les mêmes ancres. La seule différence, c’est que les dix billets du site A ont été écrits en 14 jours et que les dix billets du site B ont été écrits en 24 heures. Chacun des sites A et B avait zéro backlink auparavant et ils ont été enregistrés au même moment au mois d’octobre dernier, dans des thématiques semblables.

Résultats du link building

Pourriez-vous deviner, d’après le graphique, le jour où j’ai mis en place les liens du site B ?
les liens ont effectivement été mis en place entre le 6e et le 7e jour du test.
Le résultat est parlant : Le site B s’est positionné très vite et beaucoup mieux que le site A.

( Aucun des deux sites A et B ou des blogues concernés ne seront dévoilés par l’auteur du test).

Peut-on attribuer entièrement ce résultat sur l’algorithme QDF (Query Deserves Freshness) de Google, car le schéma imiterait un schéma de buzz ?

La conclusion : Il semblerait qu’une augmentation importante et rapide du nombre de backlinks permette d’améliorer sensiblement le positionnement d’un site. La question est de savoir où finit le buzz et où commence le Spam !

Source de l’article : Build Links Faster For Better Rankings – Possible ‘Freshness’ Algorithm

Tags: , , ,

35 commentaires pour “Quelle est la meilleure technique de link building ?”

  1. Aurélien Delefosse dit :

    14 jours ne sont pas suffisant pour tirer des conclusions, surtout sur un test à deux entrées.
    La visibilité n’est pas suffisante et d’après mon expérience bombarder sur un nouveau site est le meilleur moyen de le faire filtrer.

  2. Antoine dit :

    C’est intéressant d’avoir fait ce test, je pense que d’autres SEO l’ont déjà fait mais à plus grande échelle (10 liens c’est peut-être trop peu non? – mais c’est un début^^), les chapeaux noirs par exemple.

    En tout cas j’aime assez la conclusion de l’auteur (enfin la dernière phrase).

  3. LaurentB dit :

    Ta conclusion est parfaite. Tout le truc est d’avoir le parfait dosage entre pas assez pour n’avoir aucun effet et trop pour se flinguer.

  4. Matthieu dit :

    Intéressant! Il serait bien d’avoir un retour dans quelques semaines pour voir si la prime de fraicheur est à l’origine de ce résultat ou s’il est “permanent”.

  5. LudoKezman dit :

    Une analyse très intéressante !
    2 questions subsistent :
    – qu’en est-il de ces positionnement au-delà des 14 jours ?
    – 10 liens, est-ce vraiment significatif ? Quid du même test avec un plus grand nombre de BL.

    Quoi qu’il en soit, bravo et merci pour ce test ;)

    Ludo

  6. Axe-Net dit :

    J’adore les trucs testés et publiés.
    Je vais faire mon casse pied (désolé par avance).

    En fait je trouve ce test excellent. J’attendrai une suite avec impatience.
    Dans la vrai vie d’un site, les BL continuent (ou pas) de venir renforcer les pages.
    Je serai curieux de voir comment se comporteront les deux sites sur plusieurs mois.
    Même en exagérant le trait. 1 bl par mois pour le site A, et 8 d’un coup au bout de 8 mois pour le site B. Enfin, vous m’avez compris.

    En revanche, j’ai globalement pu voir en live qu’un afflux de BL lors d’un lancement (BL non maitrisés liés à du buzz) ne faisaient pas de mal, bien au contraire, comme dans ton test.

    Plus ça va, moins j’ai peur de recevoir une pelletée de BL, même au lancement d’un site. Par contre, mieux vaut ne pas avoir suroptimisé les pages sur les expressions visées.

  7. Emile dit :

    Excellent article et merci pour ce test. Il serait intéressant de savoir si avec le temps la position du site B ne s’est pas réduit pour rejoindre le site A… ca me fait penser à une explosion de volcan… puis ca retombe… enfin ca risque… surtout si Gogole attend d’autres “piqures” de cette puissance sur le site B pour le maintenir ou le faire monter encore. J’ai l’impression que la technique peut-être largement valable pour un one-shot et une vie de site à durée très limitée… mais est-ce applicable pour des sites dont l’objectif est de durer dans le temps…

  8. Avoc dit :

    Quelle nouvelle! Merci de l’avoir partagée. Je croyais que si un site obtenait beaucoup de backlinks en très peu de temps cela était considéré comme du spam par Google. Faut-il maintenant revoir le planning de soumission dans des annuaires et des sites de communiqués de presse ? Quelqu’un d’autre est arrivé à la même conclusion que l’auteur de l’article ?

  9. Publi dit :

    Très sympa ce test.

    En dehors du très utile constat…. (à confirmer avec un second test cependant en effet, de plus on a pas de renseignement ici sur combien de temps après les lancements des sites ce 1er test a été réalisé [au 15eme jour?])

    …c’est une bonne nouvelle pour mieux organiser son emploi du temps de référenceur : “bon aujourd’hui : c’est c’client et c’est à donf!!”^^

  10. Normandie dit :

    Je m’étais fait un peu peur en réalisant la même opération sur un nouveau site et comme Sylvain je n’ai constaté que des vertus, mais, bon, si ça accélère le positionnement sur le CT ce n’est pas une tactique à poursuivre ad vitam…

  11. popov301 dit :

    Pour compléter l’étude, je vous invite à checker les BL des sites gravitant dans le monde de l’évènementiel (salon, festival, course). A part quelques cas isolés, c’est souvent des sites qui ne font rien pendant 8 mois (contenu ET popularisation), et deux mois avant balance du CP et font du buzz. 2 semaines après l’event, c’est le calme absolu.

  12. Julien dit :

    Étude très intéressante ! J’ai hâte aussi d’en connaitre les résultats à terme pour voir comment tout cela va réagir et se pérenniser (ou non).

    Je pense que Sylvain a raison concernant l’optimisation onpage des pages cibles, faut rester tranquille.

  13. Nicolas dit :

    Très bon test!

    J’ai par contre un ‘tite question : les ancres étaient strictement identiques sur les 20 billets publiés?

  14. Le Juge dit :

    Tres bon test,

    de meme que Laurent je poserai la question ou se trouve la ligne entre buzz et spam car elle doit etre floue et ténue.

    Autre chose que donnes les résultats dans le temps? est ce que le site B va rester / ou pas devant le site A bref affaire a suivre

  15. hello dit :

    Cette démonstration me plaît beaucoup.

    Et j’approuve la méthode (que l’on appelle SEO kamikaze par chez nous, du coté de Midi-Pyrénées)

  16. Gael dit :

    Un test utile !

    Mais je ne sais pas si le résultat serait le même si le site avait des années d’ancienneté..
    Bonne fin de semaine à toi,
    Gael

  17. un blog sur l'affiliation? sans blague? dit :

    Il reste effectivement plus qu’à voir sur le long terme ce qui se passe.
    et je suis sûr que trop de BL en un seul coup flingue un site direct.

  18. MagicYoyo dit :

    Je ne suis pas convaincu du tout par la typologie de rythme naturel ou non-naturel d’acquisition. Si cela était avéré, tous les sites qui provoquent un buzz seraient pénalisés… ce qui est justement le contraire de ce que Google cherche à faire; c’est à dire détecter rapidement les tendances, les buzz.

    A lui seul, le rythme d’acquisition des liens ne dit qu’une chose : le cycle de vie de de l’information page/site web.
    Il y a 2 types de cycle de vie de l’information web :
    – les cycles type “information à validité ponctuelle”
    – les cycles type “information à validité durable”

    Les 1ers vont bénéficier d’une mise en avant quasi artificielle dès que le “trending topic” aura été détecté. De la même manière, lorsque la courbe de popularité s’inversera, ce site tombera dans les oubliettes des SERPs.

    A cela, on ajoutera un mécanisme que j’avais déjà évoqué au sujet de la prime de fraîcheur : le test “goutez-moi ça”. Google traque les clics sur un grand nombre de SERPs. Si une page/site semble déclencher un buzz, qu’elle est poussée en avant dans Google, mais que les internautes ne semblent pas l’apprécier (CTR des SERPs, tx de rebond…); alors Google peut déterminer que cette notoriété n’est pas réelle.

  19. Florian dit :

    Intéressant ce test, heureusement avec 10 liens il n’y a pas de problèmes mais j’imagine le même test avec 3000 liens en 24 heures avec la même ancre.

  20. Quelle est la meilleure technique de link building ? | traffic-internet.net dit :

    […] Lire la suite de l’article sur le link building. […]

  21. Alpes dit :

    Toute expérience est intéressante même si la méthodologie du test peut être affinée. L’impact de plusieurs liens d’un coup est une découverte pour moi mais elle se comprend assez bien au regard des points développés dans l’article et avec la vision critique des commentaires.

  22. Actualité référencement du 19 janvier 2011 | Webmark dit :

    […] les SERP. Toutefois, mes conclusions suggèrent quelque chose de différent. Article complet : Quelle est la meilleure technique de link building ? Tags : Blog, Google, Keywords, Link building, Meta, NoFollow, Référencement, Twitter, […]

  23. Fred dit :

    Comment toujours dans le seo, il faut être subtil pas vouloir mettre trop de liens en même temps.

    J’en connais qui ont souscris à des offres d’annuaires à 5euro et qui ont perdu 70% de leur seo en quelques heures.

  24. Lyon dit :

    Par définition le buzz a une fin. Ne pensez-vous pas que le site B passera derrière le site A quelques jours plus tard ? Il serait intéressant que vous observiez cela et pourquoi pas nous tenir informé ?

  25. Patrick dit :

    Effectivement, l’expérience serait intéressante à mener. Je le note ;-)

  26. Matthieu dit :

    Cela fait 3 semaines que les tests ont eu lieu, il serait intéressant d’avoir un retour sur la anière dont les choses ont évoluées depuis !

  27. Dora dit :

    Personnellement j’utilise souvent le buzz pour lancer certains de mes sites. Je n’ai jamais eu de problème, de sandbox ou autre, bien au contraire. le résultat a toujours été impressionnant.
    J’avais testé cela pour la première fois en 2007 !

    Après ces quelques semaines passées, quel site rank le mieux ? A ou B ?

    J’ai une petite idée la dessus, Google arrive à comprendre qu’il s’agit d’un buzz. En effet, balancer 200 liens depuis des annuaires du jour au lendemain n’a pas la même valeur que balancer 100 liens depuis des blogs ou le lien est noyé dans du texte.

    A ce moment là, Google semble comprendre que le site est de “qualité” puisqu’on parle de lui, donc il rank bien.

    A méditer…

  28. Martin dit :

    Voici une analyse fort pertinente, mais… peut-on tirer des conclusions sur un essai fait sur 15 jours sur 2 sites à peine ? J’hésite. J’en doute, même, carrément. Pour autant, la voie est ouverte à d’autres essais.

    Mais l’on peut voir une autre approche : l’approche naturelle n’est pas celle que l’on pense, mais celle qui est. Car en bons référenceurs que nous sommes, nous avons une idée de ce qui est, et de ce qui n’est pas naturel. Mais cette idée n’est peut-être pas toujours celle que Google considère comme étant la bonne. J’aurais alors tendance à conseiller d’adopter une solution qui ne repose pas sur des théories ou des tests isolés, mais… de mimier les concurrents mieux positionnés. Tout connement. Si Google leur permet d’être mieux positionnés, c’est peut-être aussi que leur stratégie de netlinking est la bonne ?

  29. Zez dit :

    on ne peut pas parler de linkbuilding avec 10 sites seulement.
    Qu’en était il de ses 10 blogs ? bien positionné ? trusté ? domain authority ?

    il faut plus d’infos pour tirer des conclusions.

    (à mon humble avis, cela va sans dire :p)

  30. Patrick dit :

    Pour ce qui concerne les 10 blogs, savoir s’ils sont bien positionnés ou autre n’a strictement aucune importance puisque ce que ces blogs apportent aux deux sites sujets de l’expérience est strictement identique et que le but du test n’est nullement de mesurer le jus de liens (ou autre chose) transmis par les blogs aux sites sujets du test.

  31. Elise dit :

    L’essai et le test de ces deux sites me semblent intéressants avec un peu plus de temps, disons sur plusieurs mois.Je pense qu’il est encore tôt pour réellement avoir des données sûres…

    C’est un test à mon avis qui pourrait donner des surprises dans les positions dans les serps.On est jamais vraiment certain de comment va réagir Google mais je serai curieuse de voir à long terme ce que vont donner les résultats.

  32. Sabattini dit :

    Je trouve ce test intéressant mais à la différence de certains commentaires ci dessous, je ne pense pas que les résultats aient été similaires avec des centaines de bl, pour autant, comme beaucoup, j’aimerais avoir la suite et j’ attend avec impatience que le site A repasse devant le B, j’ai bon ?

  33. Thomas Barbéra dit :

    Au final, cela dépend de ce que l’on veut faire avec sa page. Il y a dans le référencement une véritable notion de pérennité qui s’installe. Veut-on faire le buzz ou acquérir du trafic de façon durable ?

    Après, là où la question de la limite entre spam et buzz se révèle intéressante, c’est que si le buzz s’effoufle au bout d’une certain temps et que la page descend au plus profond des pages de résultats, le spam lui pénalise l’ensemble du site concerné. Il y a une sorte de danger tenter d’imiter un effet de buzz.

    Je me demande sur quel critère Google fait la différence à ce propos. Grâce à l’intérêt des internautes (Taux de rebond, temps passé sur le site …) ?

  34. Nicolas dit :

    Ce qui serait intéressant, c’est de voir à quelle vitesse les pages se dé-positionnent.
    Afin d’établir si avoir rapidement beaucoup de BL impacte est pérenne ou non.

  35. Sam dit :

    Le passage du buzz au spam je l’ai éprouvé sur un site récemment lancé, dans mon cas ça a été à environ 20 BLs de 20 NDDs différents. Apres ça c’est le facteur nombre, la qualité de ces liens rentre certainement beaucoup en compte également …

Laissez nous un commentaire ou posez votre question

Current day month ye@r *