Les réseaux sociaux : trafic et réputation

Quelle entreprise peut aujourd’hui se permettre de ne pas avoir sa page Facebook ? Probablement très peu. D’ailleurs, certaines sociétés voient leur page comme un espace quasiment aussi important que leur site web. De nombreux internautes, lorsqu’ils effectuent une recherche sur une entreprise, une marque ou un produit, se dirigent d’ailleurs à la fois sur le site et la page Facebook, qui fournit un complément d’information très pratique. Mais les réseaux sociaux peuvent aussi permettre à des sites e-commerce de générer un trafic de qualité. Comment ?

La viralité au service du trafic e-commerce

Avec l’avènement de Facebook ou de Youtube, les internautes et les entreprises ont découvert un nouveau mot : la viralité. En effet, avec l’immense trafic généré par ces deux sites, la moindre information importante, décalée, originale, amusante, etc., se propage tel un virus à travers les comptes et les pages Facebook des utilisateurs. Un phénomène qui peut évidemment profiter aux e-commerce, et de plusieurs façons.

Premièrement en produisant des contenus originaux et relayés sur les réseaux sociaux, afin d’obtenir le plus de partage et ainsi gagner en notoriété auprès d’une nouvelle audience.

Deuxièmement, en faisant la promotion de ses pages Facebook, Twitter, Google+, Pinterest ou autres sur son site, un e-commerce permet à ses clients d’aller s’abonner directement. Une action qui apparaîtra ensuite sur la timeline de l’ensemble des amis de cette personne, participant ainsi à rendre la marque virale et à lui faire gagner en visiteurs.

Enfin, de plus en plus d’e-commerce, via des plugins, dupliquent leur boutique en ligne sur Facebook. Cela leur donne une espace de vente supplémentaire. Surtout, les produits sont alors visibles sur les réseaux sociaux et partagés plus facilement.

Les chiffres ne mentent pas !

Les sondages et autres infographies montrant l’utilité des réseaux sociaux en faveur des sites e-commerce sont légions. Par exemple, après avoir effectué une étude auprès de 34 000 e-boutiques, Experian, spécialiste du traitement de l’information, a dévoilé en mars 2014 que les visites ont augmenté de 7,7% sur les sites e-commerce utilisant les médias sociaux. Un chiffre que l’on explique grâce à la fréquentation de plus en plus importante des Facebook, Twitter, Google+, etc. et qui prouve donc que les réseaux sociaux apportent un trafic plus important et ciblé aux boutiques en ligne.

Le SMO, pourvoyeur de visiteurs intéressés

Si le SEO, ou le référencement naturel, possède le taux le plus élevé en matière de retour sur investissement sur le web, avec un coût bas et un investissement sur le long terme, le SEM est un outil plus que complémentaire. En effet, Google prend désormais en compte les réseaux sociaux dans son indexation des pages web. Ainsi, après avoir appliqué une stratégie SEO sérieuse et complète aux différentes pages de votre e-commerce, il est aujourd’hui indispensable de se pencher sur le SMO, ou Search Media Optimization

Il faut pour cela que le propriétaire du e-commerce n’hésite pas à se créer des pages sur les réseaux sociaux les plus puissants en matière de référencement, à commencer par Google+. Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram et d’autres vous seront également d’un grand intérêt. Pourquoi ? Tout simplement parce que Google prend en compte ce qui se dit sur ces pages, ainsi que toutes les interactions qui y ont lieu. Tout cela sert à indiquer aux robots Google l’objet de ces pages, le site qu’elles mettent en valeur, mais aussi la popularité de l’entreprise sur les réseaux sociaux.

comments powered by Disqus